Banque senegalo tunisienne

La loi Macron simplifiera dès 2017 le changement de banque

La loi Macron va intégrer de nouvelles dispositions afin de faciliter les démarches pour changer de banque. En effet, à partir du 1er janvier 2017, un mécanisme automatique de transfert sera mis en place pour grandement faciliter le transfert de vos comptes et de votre dossier bancaire d'un établissement à un autre. Quand on sait les différences qui peuvent exister en matière de tarification entre les banques classiques et les banques en ligne, cette migration facilitée va pouvoir faire de nombreux heureux.

En effet, l'un des principaux freins pour passer d'une banque à une autre est la lenteur de l'opération ainsi que la complexité administrative pour la voir se réaliser. Alors qu'il est déjà possible d'ouvrir un compte bancaire Fortuneo, Boursorama ou ING direct en quelques clics, changer totalement de banque en abandonnant votre ancienne banque est un véritable parcours du combattant.

Ce que va prévoir la loi Macron

Selon la loi Macron, il suffira dès 2017 d'une simple signature pour que tous vos comptes et virements soient transférés et ce sans rien faire : la nouvelle banque s'occupe de tout. Cela fait penser aux migrations d'opérateurs téléphoniques qui s'occupent directement de consulter votre ancien opérateur pour effectuer le transfert de votre dossier.

L'autre avantage de cette migration facilitée est de pouvoir plus facilement mettre en concurrence les banques entre elles à l'avenir, notamment au niveau des prêts immobiliers, de l'assurance en ligne ou encore des taux d'épargne. Également, beaucoup faisaient encore l'erreur de créer un deuxième compte courant en abandonnant leur ancien compte en effectuant une redirection de tous leurs prélèvements. Or, à partir d'un an sans mouvement, la banque vous impute des frais de gestion, qui peuvent aller jusqu'à la somme de 87€ chez LCL.

Il faudra tout de même attendre encore plus d'un an pour que cette simplification soit mise en place définitivement. Mais au vu de la difficulté actuelle de cette démarche, la nouvelle est à accueillir à bras ouvert.